Bujinkan Paris,Nin Jutsu, Ninja, Ninjutsu, Ninjutsu Paris, Ninja Paris, Hatsumi
Bujinkan Paris,Nin Jutsu, Ninja, Ninjutsu, Ninjutsu Paris, Ninja Paris, Hatsumi
Bujinkan-Paris
Bujinkan-Paris

Textes de Hatsumi Sensei

Shikogi

Jean-François Beaudart avec Hatsumi Sensei Jean-François Beaudart avec Hatsumi Sensei

Dispensez un entraînement dur pour révéler le point vulnérable

 

On m’a dit, quand j’étais jeune, que la première étape du shugyo (entraînement austère) est d’endurer la souffrance que le professeur vous assigne. Aujourd’hui pourtant, mon point de vue est qu’il existe une mauvaise tendance à la surprotection. Ainsi peu d’hommes modernes s’épanouiraient au travers de vraies difficultés. Il semble y avoir tant de jeunes hommes qui veulent rester dans un environnement scolaire nourricier et grandir sans le moindre inconfort. Ils se méprennent alors sur le “shigoki” [entraînement ardu] et considèrent leurs aînés qui leur donnent du fil à retordre comme des idiots.

 

Ce phénomène m’irrite car je crois qu’on ne peut devenir de bons humains sans être passé par le shigoki. Il ne s’agit pas seulement d’être bons dans les arts martiaux mais aussi d’évoluer en de bonnes personnes.

 

En tant que seniors et guides, nous ne pouvons forcer autrui à adopter notre position en insistant que le shigoki est juste, mais nous n’osons pas dévaluer notre éthique en considérant une vie plus douce sans shigoki. Je suis parvenu à la conclusion que nous ne pouvons éliminer le shigoki, j’ai donc décidé d’imaginer une autre sorte de shigoki.

 

Lorsque j’ai découvert les faiblesses de mes étudiants, je les critique sévèrement. Ils commencent alors à penser que je suis un professeur traditionnel et me regardent avec une lueur de peur dans les yeux. Si je suspends mes critiques, même pour quelques jours, puis mentionne à nouveau leurs fautes, certains sentent qu’ils ne comprennent plus mes intentions. Ils se demandent pourquoi je pointe parfois du doigt leurs actions immédiatement et trouvent cela méchant de les mettre délibérément à jour. Je pense qu’il s’agit là d’un trait de l’homme d’aujourd’hui ; ils voient difficilement le shigoki comme bien intentionné.

 

Lorsque j’ai rassemblé mes élèves et expliqué “Je ne critique jamais vos fautes pour vous embêter. Premièrement, si je pense inutile de vous dire vos erreurs, je ne vous critiquerai pas. De plus, vos seuls manques sont ceux que je mentionne. Si vous rectifiez vos points faibles, vous pouvez devenir de merveilleux budōka…” Leurs yeux me regardèrent avec résolution. En d’autres mots, la phrase “tu as seulement un point faible en toi” fonctionne réellement.

 

Ils travaillent pour rectifier ce point et commencent à révéler leur esprit combatif. Si nous ne pouvons plus appliquer les anciennes méthodes de shigoki, nous devons y inventer une approche moderne. Les élèves qui ne peuvent croire en leurs professeurs sont préoccupés par leurs incompréhensions. C’est pourquoi nous devons éclairer ces incompréhensions et les aider à découvrir leurs points forts.

Site ouvert depuis le 01 Juillet 2013
Nombres de visites :

Actualités

Vidéos de présentations

Plusieurs Teasers ont été publiés lors des stages du Bujinkan Paris.

 

Voir les Vidéos

Les lieux :

Dojo Ten Chi :

Vendredi de 20h00 à 22h00

Métro :

Strasbourg Saint-Denis.

Château D'Eau.

 

En savoir plus

________________________

 

 

Dojo Gymnase Ardente

Carrières sur Seine :

Jeudi de 21h00 à 22h30

 

En savoir plus